Conference: The West African Power Industry Convention
Location: Abuja, Nigeria
Presenter: Moustaph Baidy
Abstract: Presented by Moustaph Baidy at The West African Power Industry Convention

Les Pays Africains traversent une crise énergétique qui s’étend du Magrheb à l’ Afrique du Sud,Ces  pays  dans un passé récent disposait d’un excédent du à leur important potentiel en ressources énergétiques..

Au Magrheb les échanges énergétiques entre Sociétés d’électricité n’existent plus ; chaque Pays cherchant à satisfaire sa demande interne tandis qu’en Afrique du Sud, nous assistons depuis 2006 à des programmes d’interruptions volontaires de charge alors qu’au. 

Le déficit en puissance en Afrique de l’Ouest représente en 2007   6350 MW qui se répartit comme suit : 5800 MW pour le Nigéria, 400 MW pour les autres pays de la zone A (Bénin, RCI,Togo,Ghana etc…) et 150 MW pour les Pays de la Zone B (Sénégal, Mali etc…). 
En 2010, ce déficit  est de 12.500 MW, le Nigeria se taillant la part du lion avec  une part un gap prévisionnelle de 11.250 MW.  Le reste des pays de la Zone A ont un déficit prévisionnel d’environ 800 MW et ceux des pays de la Zone B de  450 MW. 
Favorisé  par les prix élevés  du pétrole, le Gouvernement Nigérian est  en train de faire des investissements considérables dans le réseau de production d’énergie, dans la perspective de doubler la capacité existante dès 2010.  Grâce à cette même conjoncture et à la libéralisation du segment de la production plusieurs opérateurs privés ont initié des projets électriques  qui mettra le Pays  dans une situation excédentaire.

En somme, mis à part  le Nigéria le déficit  prévisionnel de la Zone A, pour l’année 2010, est de 800 MW alors que celui de la Zone B est de 450 MW.